Babyphone Video

Babyphone vidéo

Ancien employé d’une grande enseigne d’électroménager, j’ai vu défiler beaucoup de parents à la recherche d’un babyphone. Cela n’a pas toujours été simple de comprendre et de répondre à leurs besoins.

Ecoute bébé, babyphone, baby control, Babyphone vidéo ou audio, il existe plusieurs termes pour définir les babyphones, ces petits appareils électroniques devenus aussi indispensables que pratiques qui permettent de surveiller et surtout d’écouter un bébé à distance. Et surtout il existe encore plus de modèles de babyphones et d’avis ! Babyphone à vision nocturne ou infrarouge, analogique ou numérique, sans ondes… Les choix ne manquent pas, en particulier sur internet, et il n’est pas toujours évident de choisir le bon modèle de babyphone adapté à ses besoins. Le babyphone doit non seulement répondre à plusieurs critères spécifiques de l’utilisateur, de son logement, mais celui-ci attend également du babyphone qu’il soit le plus performant possible pour offrir la meilleure des sécurités possibles.

Le babyphone se présente généralement sous la forme d’un émetteur et (au moins) d’un récepteur. L’émetteur sert à capturer les bruits et les sons émis par l’enfant dans la chambre où il se situe et le récepteur permet à l’adulte d’écouter ces mêmes bruits, mais à distance. Ce système de propagation des sons se fait au moyen d’ondes radiophoniques entre le module enfant et le module parent. Le babyphone fonctionne avec des piles, des recharges ou sur le secteur.

En raison de ces nombreuses caractéristiques et des nombreuses possibilités qui sont offertes par les différents modèles de babyphone, de nombreux parents s’interrogent sur le type de babyphone qu’il leur faut choisir et quelles fonctionnalités sont préférables et recommandées pour un babyphone.

J’ai conçu ce site pour vous répondre aux différentes interrogations que vous pouvez avoir des parents soucieux quant à l’achat de leur futur babyphone, en essayant de rassembler et de synthétiser les principales solutions existantes en termes de babyphone vidéo ou d’écoute de bébé sur le marché actuellement.

Les différents types de babyphones

Les babyphones audio classiques

Le babyphone audio classique est un modèle simple, sans vidéo ou image, permettant d’écouter tous les sons provenant de la chambre du nouveau-né et même parfois de s’adresser à lui grâce à un système talkie-walkie. Le babyphone audio classique se présente sous la forme d’un émetteur qui sera positionné dans la chambre de l’enfant et d’un récepteur pour accompagner les parents dans la maison ou à positionner dans une chambre la nuit. Ce modèle de babyphone est à la fois simple, pratique, parmi les moins onéreux et permet l’utilisation de faibles fréquences.

Pour un appareil de ce type les prix généralement constatés vont de 3O à 80 euros.

Le babyphone vidéo

La bayphone vidéo permet de pouvoir garder un œil sur le nouveau-né grâce à un système vidéo qui relie l’appareil émetteur à l’appareil récepteur qui est équipé d’un écran vidéo de contrôle. Il permet de surveiller le nouveau-né pendant son sommeil sans le déranger ni se déplacer. Il émet des ondes plus puissantes qu’un babyhone classique et dispose souvent d’options style VOX qui déclenchent le babyphone lorsque le bébé fait du bruit. Les fréquences de ces babyphones sont plus élevées que celles des babyphones classiques et ils ont un coût plus élevé également.

Pour un appareil de ce type les prix généralement constatés vont de 50 à 200 euros.

Le babyphone capteur de mouvements

Ce type de babyphone est assez récent sur le marché et permet essentiellement de surveiller les mouvements de l’enfant (en particulier pour ceux qui craignent la mort du nourrisson). C’est au moyen de capteurs (généralement placés sous le matelas de l’enfant) que les mouvements respiratoires sont enregistrés. En cas d’absence de mouvements pendant une trop longue période, une alarme se déclenche.

Pour un appareil de ce type les prix généralement constatés vont de 85 à 200 euros.

Le babyphone connecté

Les babyphones peuvent être accompagnés de fonctionnalités pratiques comme une veilleuse lumineuse (avec projections), de berceuses, d’un baromètre pour surveiller la température de la pièce, d’une alerte visuelle (avec des diodes lumineuses en cas de bruit) ou même d’un hydromètre pour mesurer le taux d’humidité de la chambre. Ils offrent également la possibilité de rajouter plusieurs caméras ou micros afin de pouvoir surveiller plusieurs enfants à la fois par exemple. Ils sont souvent également prévus pour pouvoir circuler librement avec dans toute la maison ou le jardin (avec l’utilisation d’un clip-ceinture par exemple). Des babyphones sont maintenant même connectables avec un smartphone ou une tablette (en wifi) qui remplacent ici le module récepteur du babyphone traditionnel.

Comment bien choisir son babyphone ?

Il existe quelques critères indispensables à connaître avant de choisir le babyphone le plus adapté à ses besoins et le plus performant. Il existe par exemple une norme européenne, la norme PMR 446, qui désigne les appareils fonctionnant parfaitement selon les normes européennes et surtout sur l’ensemble des fréquences européennes.

La portée

La portée des babyphones varie dans la plupart des cas entre 50 et 500 mètres. La portée choisie doit dépendre de la distance qui sépare les pièces où vont être placées les appareils du babyphone. Attention cependant à bien prendre en compte les murs ou les étages qui diminuent la portée des babyphones.

Afin d’avoir la meilleure connexion possible entre l’appareil émetteur dans la chambre de bébé et l’appareil récepteur dans la chambre des parents, il est généralement conseillé de choisir un appareil dont la portée sera de 100 mètres minimum. Ainsi la connexion sera optimale entre les deux appareils. Idéalement l’appareil émetteur du babyphone peut disposer d’un signal sonore qui avertira lorsque les appareils se retrouvent hors de portée l’un de l’autre.

La portée de l’appareil dépendra de la distance qui sépare la chambre de l’enfant de celle de ces parents (plus petite en général dans un appartement que dans une maison) mais il ne faut pas oublier que le babyphone pourra aussi servir lors de déplacements comme les vacances ou chez des amis et que la distance ne sera pas forcément la même, aussi il vaut mieux choisir une portée un peu supérieure dans tous les cas.

L’autonomie

Afin de bien choisir son babyphone, les parents ont tout intérêt à réfléchir à l’avance à l’usage qu’ils en feront afin de déterminer l’autonomie que devra avoir leur babyphone. Un modèle à piles ira très bien pour un positionnement des appareils du babyphone d’une pièce à une autre pièce connexe, et en particulier pour la nuit. De plus le babyphone à piles permet une mobilité sans problèmes et sans fils. Si des déplacements sont nécessaires en journée avec le babyphone et sur de plus grandes distances (depuis le jardin par exemple), l’autonomie du babyphone sera d’avantage sollicitée à cause d’une utilisation plus gourmande en énergie. Dans ces cas-là il est plus économique de choisir un babyphone rechargeable, plus pratique et adapté, qui disposera de plus d’autonomie et qui coûtera moins cher à l’usage. Le babyphone rechargeable permet également de se déplacer sans fils et sans soucis d’alimentation et de piles.

Les fréquences

Pour les parents qui vivent dans des petits appartements ou dans une maison où se trouvent plusieurs bébés et autant de babyphones, de trop fortes fréquences risquent de provoquer des interférences entre les différents babyphones. De même selon le nombre de fréquences choisies, des interférences peuvent se faire avec les autres appareils éléctro de la maison comme la radio en particulier. De nombreux appareils proposent désormais l’utilisation d’ondes à basses fréquences (moins de 10 mW), ce qui aura également l’avantage de protéger l’enfant d’ondes électromagnétiques trop nocives. Dans le cas inverse, si les parents habitent dans une maison, avec une grande superficie, ils pourront choisir un babyphone avec d’avantages de fréquences (jusqu’à 64).

La vidéo

Si la plupart des babyphones servent essentiellement à surveiller les bruits dans la chambre d’un bébé, des options sont apparues pour répondre aux différentes attentes des parents. Pour des parents particulièrement anxieux , il est préférable de choisir un babyphone vidéo disposant par exemple d’un récepteur vidéo avec un écran LCD suffisamment large pour diffuser des images de qualité afin de rassurer le plus possible les parents inquiets qui auront ainsi la meilleure vision possible de ce qui se passe dans la chambre de bébé. Idéalement il sera possible de zoomer également à cet effet. Cette babycam destinée aux parents stressés permettra de voir le bébé dans le noir grâce à sa caméra infrarouge intégrée qu’il est possible de relier à un écran de surveillance portable par exemple.

D’autres modèles de babyphones proposent un système de diodes lumineuses qui permet d’identifier le niveau sonore dans la chambre du bébé, ce qui peut être particulièrement pratique lorsqu’il y a du bruit autour des parents (télévision, du monde…).

Quel babyphone pour quel usage ?

Le modèle de babyphone que les parents choisiront devra dépendre de l’utilisation qu’ils comptent en faire en tenant compte de leurs habitudes et de leurs besoins.

Pour les parents dont la chambre de bébé sera relativement éloignée il est préférable de se munir d’un babyphone proposant une qualité de son et d’image optimale. Un zoom et une vision nocturne (infra-rouges) seront fortement utiles dans ce cas-là afin d’éviter les déplacements inutiles à répétition. Cela permettra d’avoir une idée précise de ce qui se passe dans la chambre du bébé sans se déplacer. Pour l’audio les fréquences ne devront pas aller en dessous de 865 MhZ et les fréquences vidéos pourront être plus élevées (2,4 GHz) afin de privilégier une belle qualité d’image.

Pour les parents qui doivent rester éloignés de la chambre de l’enfant il faudra privilégier une longue portée et un système d’alerte en cas de cessation de la transmission.

Babyphone et émission d’onde : Est-ce dangereux ?

Comme pour beaucoup d’appareils utilisant les ondes pour fonctionner, le babyphone ne fait pas exception et fait l’objet d’un débat depuis plusieurs années quant à la dangerosité des ondes, et en particulier pour le nouveau-né qui est en plein développement physique et psychique.

En effet comme beaucoup d’appareils (micro-ondes, radios, wifi) les babyphones vidéos émettent des ondes et il n’existe pas de vraiment de normes sur la fréquence de ces ondes. Certains fabricants ont cependant décidé de mentionner, sur l’emballage des appareils et en particulier des appareils utilisant de basses fréquences, les fréquences des babyphones. Car ce n’est pas tant le fait que le babyphone utilise des ondes qui représenterait un danger plus qu’un autre, mais plutôt la fréquence de ces ondes. En effet plusieurs études ont montré un effet néfaste des ondes pour l’être humain et en particulier pour le nouveau-né en pleine croissance. D’autre part, des études ont également montré que les ondes avaient un effet de réchauffement thermique.

Dans tous les cas, quelques mesures de précautions qui ne coûtent pas grand-chose, peuvent être observées par les parents inquiets à ce sujet. Tout d’abord, il n’est pas indispensable de coller le babyphone contre le nouveau-né : placer le babyphone à 1 ou 3 mètres du lit sera tout autant efficace et surement plus sûr. Le nouveau-né évitera ainsi les ondes directes du babyphone, et l’appareil sera hors de sa portée. Il est aussi conseillé d’éteindre le babyphone lorsque celui-ci ne fonctionne pas ou d’utiliser une minuterie pour que le babyphone s’éteigne de lui-même à une certaine heure ou à un moment donné. Si les babyphones à micro-ondes (DECT) sont à éviter, il est également possible d’utiliser l’option « déclenchement automatique à la voix » ou VOX » pour que la babyphone se mette en marche uniquement au moment opportun. Cela permet de ne pas diffuser inutilement des ondes en continu.

Dans le meilleur des cas il conviendra d’éviter les babyphones utilisant la technologie DECT (micro-ondes) et préférer les babyphones basses puissances